Mon expérience Montessori : le lit – épisode 1

A la naissance de Bébémar, nous avons fait comme nos parents et leurs parents : nous avons placé le bébé endormi dans un couffin dans son lit à barreau dans sa chambre. Nous avions entendu parler du cododo et du berceau à nos côtés, que l’on a d’ailleurs expérimenté le premier mois mais nous avions comme « objectif » de le faire dormir dans son lit. Les premiers mois, Bébémar dormait donc la nuit dans son lit et la journée dans son parc au salon car il aimait s’endormir en nous entendant.

Plus le temps avec bébé passait et plus je prenais confiance en moi et en mes lectures de maternage alternatif. C’est comme cela que la méthode Montessori et son lit au sol a commencé à faire son chemin dans ma petite tête. Pour celles qui ne connaissent pas, c’est une méthode d’éducation prônée par Maria Montessori dans les années 1930 qui visent à encourager l’enfant à l’autonomie et l’indépendance. Maria nous conseille donc de retirer ces « lits-cages » qui enferment nos enfants et créent un rapport de force inutile (je décide que tu dois dormir, je te place dans un endroit dont tu ne peux pas sortir).

Le lit à barreaux devient donc lit au sol. La transformation s’est faite au 8e mois de bébé, nous avons conservé seulement le matelas et le sommier ! 

11696686_10207536589042480_960946199_n

Les premières nuits ont été très chaotiques car bébé ne comprenait pas les nouvelles limites et tombait du lit, ce qui le réveillait et nous réveillait aussi. Les endormissements étaient longs mais sans larmes, seulement des petits chouinements.

Une semaine après, MAGIE ! Nous proposons la sieste à Bébémar quand nous le sentons fatigué puis nous partons en poussant la porte. Viennent les 10/15/20 minutes de jeu, de blabla avec ses coussins et pouf, endormissement seul. Sans aucun pleurs ni rien alors que dès que nous le posions dans son lit la journée il hurlait car il n’avait pas envie de se retrouver là et de devoir dormir. Je pense que là est la différence : il ne sent plus obligé de dormir, on ne lui impose plus mais on propose. Voir sa chambre et toucher les murs, le parquet, les coussins aident aussi à cette paix ! Même schéma pour le soir.

En ce qui concerne les réveils, bébé reste dans son lit ou bien en sort, joue, papote, nous appelle. Parfois nous l’entendons pendant une bonne demi-heure avant qu’il appelle, parfois il se réveille et veut nous voir tout de suite. Il n’y a quasiment plus de pleurs.

Cela fait maintenant quelques semaines que tout se déroule bien et nous respirons de nouveau. A voir dans quelques mois !

Seule modification : une mini barrière qui dépasse de 4 cm au dessus du matelas pour que Bébémar arrête de tomber, son sommeil est définitivement trop agité. Il peut toujours sortir et même escalader cette barrière qui n’est là que pour le stopper dans son mouvement inconscient lorsqu’il dort !

11774384_10207663464294282_392966955_n

Publicités

4 commentaires sur « Mon expérience Montessori : le lit – épisode 1 »

  1. J’aime bien l’idée du lit au sol, mais quand je vois comment je le retrouve quand je passe le voir la nuit, j’aurais peur des chutes :s
    Par contre, même dans un lit à barreau, je ne lui impose plus le sommeil … j’ai essayer au début, tellement stressée de « mal faire » et de lui donner de « mauvaises » habitudes … ça a été une catastrophe :-s
    Les choses se sont bien arrangé quand j’ai arrêter de vouloir respecter un rythme imposé : les siestes, il en fait s’il en manifeste le besoin, le soir, je le couche quand il montre des signes de fatigue 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s